Rencontre avec Carine Célibert

Extrait de Matou Chat N°34

Par BRIGITTE BULARD-CORDEAU

Passionnée et engagée

« L’animal de compagnie est devenu si précieux !»

A 33 ans, elle a décidé de réaliser son rêve, se jette à corps perdu dans sa passion pour les animaux. Crée son agence, Kervelen Communications, informe journaux, radios, télés, elle est la porte-parole des animaux, omniprésente sur les réseaux sociaux.  Connue comme le loup blanc lors d’événements animaliers. A force de mettre du cœur à l’ouvrage, on la sollicite, la voici marraine des Gamelles Pleines, au service des chats et chiens qui ont faim et froid, ça bouge dans le milieu associatif. Une perle. Quand on sait qu’elle travaille avec le député Loïc Dombreval, on se dit que l’animal est bien servi. A vous de juger !

MATOU CHAT. La télé, l’événementiel… C’est votre ADN et un jour vous vous spécialisez dans l’univers animalier. Pourquoi ce choix ?

CARINE CELIBERT. Après 12 ans dans l’organisation d’événements et 5 ans sur TF1 en tant que régisseuse logistique pour diverses sociétés de production, j’ai fait le choix d’orienter ma carrière professionnelle dans l’univers animalier. Mon cancer du sein en 2008 a été l’élément déclencheur. J’avais envie de quitter l’univers des paillettes, le monde du showbiz. L’envie d’ouvrir un nouveau chapitre de ma vie professionnelle, de donner un sens à mon travail. Je me suis dit que la vie était trop courte et que je devais réaliser un rêve : travailler dans l’univers de ma passion. A 33 ans, j’avais l’âge de la maturité et ce désir de me lancer dans un projet entrepreneurial impliquant ma passion pour les animaux.

Matou Chat. Comment a débuté cette nouvelle carrière ? Dites-nous en quoi consiste votre métier…

CC. En janvier 2012, j’ai créé l’agence Kervelen Communications  spécialisée dans l’univers des animaux de compagnie. Il s’agit d’une agence de relations presse, consulting et événementiel. Je propose mes services, mes compétences aux professionnels du marché animalier et auprès de divers médias (télévision, presse, radio, web).

Matou Chat. On vous considère comme une experte du monde animalier. Qu’est-ce qui se cache derrière ces mots ?

CC. Cela recouvre non seulement mon activité de journaliste animalier, mais toutes les actions sur le terrain que j’exerce sans compter. Il faut faire preuve de dynamisme sur les réseaux sociaux. Je participe à de nombreux événements. Les professionnels se fient à mon vaste réseau. Pour ce qui me concerne, à la connaissance du monde animal, s’ajoute mon engagement pour la cause animale. C’est ainsi que l’on me considère comme  une experte du monde animalier, engagée et influente.

Matou Chat. Pouvez-vous nous donner des exemples ? Pour quels organes de presse travaillez-vous ?

CC. Je réalise des dossiers animaux en collaboration avec Scribéo pour Liberation.fr, BIBA Mag ; Plusieurs Direct Matin « spécial animaux » ont été rédigés par ma plume ; j’écris régulièrement des pages shopping notamment pour « Centrale Canine Mag ». Je suis  l’ex-éditrice du gratuit animalier BreizhAnimal, diffusé en 85 000 exemplaires sur la Bretagne.

QUEL PROGRAMME !

Matou Chat. Vous êtes aussi dans les coulisses de la télé ?

CC. Pendant 5 ans mon nom a été associé à celui du Dr Yves Lahiani. Un vrai binôme, une vraie complicité. On préparait ensemble ses chroniques animalières pour « C’est au programme », sur France2.

J’ai plusieurs collaborations avec des vedettes  de la télé dans le monde animalier : Laetitia Barlerin pour « La Quotidienne » sur France5 et auparavant pour son émission de radio « RMC vos animaux » ; ponctuellement pour Natacha Harry, dans « Télématin » sur France 2 et Sud Radio. J’ai participé à la réalisation  d’un documentaire produit par Coyote (la société de production de Christophe Dechavanne) intitulé « Comme Chiens et Chats » sur France4. Coyote a fait appel à mes services durant un an pour le lancement de sa chaîne You Tube TOOPET. Depuis octobre 2019, je suis conseillère animalière pour cette même société de production, ce qui m’amène à participer à l’élaboration de futures émissions et projets animaliers. Et là je m’éclate !


Suite de l’article,  se procurer le N°34 de Matou Chat

Version Téléchargeable >>>

Version papier >>>