Le Persan Le bel aristochat

Chat persan

Extrait de Matou Chat N°36

Par Brigitte Bulard-Cordeau

Photos Sandra Bourhis

Attention les yeux ! Beau comme un dieu, le « Prince des chats », robe longue et collerette, d’une noble compagnie, est un chat qui se mérite

A comme Aristochat

On l’appelle le Prince des chats. Il est le seul chat en robe longue. Un record ! Elle mesure 12 cm, et, à certains endroits, atteint jusqu’à 20 cm. Il possède la plus abondante des garde-robes et son élégance va de pair avec son comportement : c’est un chat délicat, qui aime sa propriété et cultive la douceur de vivre. Un chat de salon.

 

B comme BEAUTE

Il porte une fourrure souple et dense, fine et soyeuse, dotée d’une doublure chaude et somptueuse cousue de sous-poil… Sa longue collerette se déroule jusque sur les pattes avant. Il est le chat qui présente le plus grand nombre de variétés. Pas moins d’une centaine de teintes.

C comme CHATON

A la naissance, il pèse entre 86 et 95 g, à un mois,  il atteint 450 à 460 g, à 3 mois, entre 1, 3 kg et 1,6 kg. On observe d’ores et déjà son caractère paisible, équilibré, aimable, doux, aimant chasser. Le petit prince se moque bien du protocole, il mène sa vie de chaton comme bon lui semble. Diablotin, agile… À l’âge de 7 mois, le chaton persan prend goût au sofa.

E COMME ET VOUS ?

Il aime que l’on soit tranquille. Artistes et écrivains sont ses amis. Il recherche la compagnie des enfants qui s’adonnent au coloriage, des ados plongés dans leur livre ou tablette. De son bonheur de vivre, on retient   les ondes positives.

F comme FAMILLE

La vie de famille le captive. Il est à l’écoute des voix, observe les gestes et postures, devine tout des pensées des uns et des autres. Avec les chiens et chats de la maisonnée, les heures passent sans heurt ni coup de griffe. Le Persan a horreur des ambiances tendues, hostiles, et, à la moindre incartade, il baisse les armes.

G comme GALANT

Il est d’une politesse exquise, d’une suprême délicatesse. Il décrypte nos attitudes, toujours très attentif à nos mimiques. Il est à l’affût du moindre changement d’humeur, prêt à nous consoler.

H comme HISTOIRE

Comme son nom l’indique, le Persan a été découvert en Perse. Néanmoins, il a vécu en Turquie, dans la ville d’Ankara, berceau du chat angora. En 1620, l’explorateur Pietro della Valle ramène le Persan sur le Vieux Continent. En France, ce chat à la fourrure vaporeuse connaît un vif succès et Buffon (1707-1788) le décrit dans son Histoire naturelle. Au 19e siècle, le Persan est croisé avec le British shorthair. Il sera présenté à la première exposition féline, en 1871, à Londres, au Crystal Palace. L’unique chat en robe longue séduit la reine Victoria. Mais outre-Atlantique, les éleveurs vont créer un type plus fort et plus rond.

I comme INTERIEUR

Il est le symbole du chat d’intérieur. Il se plaît dans sa maison, son royaume. Il aime le train-train quotidien, le confort aussi, coussins moelleux, atmosphère douce et sereine. Doudous et arbre à chat sont nécessaires.

J comme JOYEUX

On le croit monotone mais il est très festif. Il adore les joyeux événements : anniversaires, soirées conviviales. Veillez à ne pas le laisser de côté pendant les festivités. A noter ce détail qui a son importance chez le Persan : il adore qu’on lui fête son anniversaire. N’oublions pas que l’on a affaire à un prince.


Suite de l’article,  se procurer le N°36 de Matou Chat

Version Téléchargeable >>>

Version papier >>>