LA SAGA DE LUHNA

Extrait de Matou Chat N° 12

Texte de Brigitte Bulard-Cordeau

Illustrations de Yougz

La petite Luhna

Tout ce qui est petit est mignon, dit-on. Cela va comme un charme à Luhna : dans son petit monde, elle mène sa petite vie. Anthologie.

Chamoune n’a d’yeux que pour Luhna surtout quand elle fait ses petites manières.

—Tu as bien une petite idée de ce qu’elle veut obtenir, devine Mallow.

—Je crois qu’elle a envie d’un petit câlin.

Elle prend Luhna dans les bras, la cajôle. « J’adore ses petites oreilles douces comme celles d’un petit nounours. Et son petit bout de nez froid qu’elle pose au creux de ma main, sa petite patte qui m’accapare comme si j’étais sa petite chose, rien que pour elle. »

—Elle te considère comme sa petite maman.

—Oh ! Ma petite Luhna ! J’imite Chacha quand il la retrouve. Il l’avait choisie toute petite, à deux mois, un vrai microbe. Alors Luhna, tu voulais des petits bisous sur ton petit ventre ?

Et ron et ron, Luhna lance à fond sa petite musique de nuit qui diffuse en permanence un petit air de vacances dans la maison. Zéro stress. Un atout majeur en présence de la petite Luhna.

— Pas si petite, commente Mallow, qui a toujours le sens des volumes, des chiffres. En un mot, il a la bosse des maths. « Elle n’est petite ni en âge ni en taille car on ne peut pas dire qu’elle soit d’un petit poids, d’un poids léger. 5,900 kg, a annoncé le vétérinaire récemment, ce n’est pas un poids plume ».

Chamoune, qui n’écoute que d’une oreille, pose Luhna sur son petit canapé de travail, recouvert d’un petit coussin-tortue, agrémenté de petits joujoux, petits doudous, tout cela est très chou, et intellectualisé grâce au Petit Livre des chats écrit par les petites mains de son admiratrice, sous les ondes bienveillantes de son inséparable petite Luhna.

La petite sieste et son petit crayon

— Fais ta petite sieste, lui dit-elle, pendant que je vais faire un petit tour aux Petites Antilles.

Chamoune a l’art de s’évader en restant figée devant son ordinateur, c’est la magie de l’écriture, son univers va de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Cela explique sa grande passion pour la petite Luhna.

— Voici ton petit crayon.

Luhna, selon ses petites habitudes, le place contre son petit cœur, comme si elle s’apprêtait à nous écrire un petit mot. Trop mignonne !

— Elle n’a pas bu son petit lait ? s’étonne Mallow, en train de mettre de l’ordre dans la cuisine. Elle m’en a pourtant réclamé, de sa petite voix de souris. Elle a l’art de demander, elle sait s’y prendre, c’est sûr. C’est ainsi qu’elle s’exprime lorsqu’elle a envie d’une petite gâterie.

— Il faut seulement lui donner une petite goutte, c’est-à-dire un petit fond de bol, s’écrie Chamoune, concentrée devant son ordinateur. C’est largement suffisant, car je lui ai déjà proposé son petit beurre sur le bord de sa petite assiette, inutile de lui en redonner, cela ferait trop de matière grasse. C’est vrai qu’elle adore le beurre mais il faut tout de même être vigilant. D’autant plus qu’au petit jour, elle avait une petite faim, et a eu sa petite part. D’ailleurs puisque je me suis levée pour la servir, j’ai moi-même eu un petit creux et me suis fait un petit café.

— Luhna est une star, on lui passe tous ses petits caprices.

— Ce n’est pas tout à fait exact, corrige Chamoune, c’était l’heure de son petit pipi.

— Et de son gros popo, ricane Mallow qui voit le monde en trois dimensions.

— Si tu cherches la petite bête !


Suite de l’article,  se procurer le N°12 de Matou Chat


Version papier >>>