La maladie rénale chez le chat. Les reins, ce n’est pas rien !

Extrait de Matou Chat N°27

Par le docteur vétérinaire Julie TRIBOUT

Vite, il faut réagir si le chat présente les symptômes d’une maladie rénale ! Cela peut être grave. Dans le fonctionnement de l’organisme, les reins ont un rôle primordial.

Les symptômes apparaissent lorsque les reins fonctionnent mal ou plus du tout. Pour vous aider à mieux comprendre ce qui va suivre, il faut comprendre à quoi servent les reins. Tel un filtre, le rein élimine les déchets produits par l’organisme (comme l’urée, la créatinine,…). Le sang est filtré en permanence dans de tout petits tubes à l’intérieur du rein. Sous le contrôle d’hormones, ces tubes vont réguler de façon très précise la réabsorption des protéines et du glucose, mais aussi de l’eau et des sels minéraux, en fonction des apports alimentaires et des pertes éventuelles (diarrhée,…). Le but est  de maintenir un équilibre parfait et constant. Les reins synthétisent également certaines hormones, et régulent l’équilibre des réserves en calcium et phosphore, maintenant ainsi la densité osseuse.

Comment éviter les soucis de santé chez le chat

C’est  pourquoi, lorsque les reins fonctionnent mal ou plus du tout, de nombreux soucis apparaissent dans l’organisme du chat. Ceux-ci peuvent s’avérer fatals s’ils ne sont pas pris en charge au plus vite.

L’insuffisance rénale peut survenir de deux façons :

Soit de manière aigue : le rein ne peut soudainement  plus assurer un fonctionnement normal et ainsi éliminer les toxines. Les symptômes apparaissent de façon brutale, mais nous allons le voir, l’atteinte est souvent réversible ;                                                                                           Soit de manière chronique : les petits tubes du rein sont détruits progressivement, et ceci de façon irréversible. Les symptômes ne sont malheureusement perceptibles que lorsque la maladie est déjà bien avancée.

L’insuffisance rénale aiguë 

Cette pathologie survient donc de façon brutale chez le chat, quel que soit son âge. Elle fait suite à une mauvaise irrigation du rein, par exemple en cas d’infection (pyélonéphrite), lors d’intoxication à différents produits (plantes, médicaments, produits chimiques), ou lorsque l’urine ne peut s’éliminer normalement, à cause de calculs urinaires le plus souvent, qui bougent les voies d’émission de l’urine.

Les symptômes qui apparaissent alors sont peu caractéristiques. On peut remarquer  que le chat est abattu, mange peu ou plus du tout, car celui-ci est déshydraté. Il peut avoir des vomissements et de la diarrhée, ainsi qu’une mauvaise haleine. Il peut aussi présenter des symptômes urinaires (difficulté à uriner, malpropreté,…) en cas d’infection ou de calculs.

Emmener votre chat chez le vétérinaire est alors primordial pour effectuer un diagnostic d’insuffisance rénale. Celui-ci s’effectue par une prise de sang, où différents paramètres seront analysés, entre autres les taux d’urée et de créatinine présents dans le sang. Si les reins ne fonctionnent plus, ces paramètres seront anormalement élevés.

Le vétérinaire pourra également effectuer d’autres examens complémentaires dans le but de trouver la cause de cette insuffisance aigue (analyse d’urine, échographie,…).

Le traitement mis en place aura pour but de rétablir un fonctionnement normal du rein et d’éliminer les toxines accumulées dans le sang, et ceci grâce à une perfusion par voie veineuse qui va durer quelques jours. Et en fonction des causes de l’insuffisance, différents traitements pourront être mis en place.

Lorsque les taux d’urée et de créatinine sont revenus dans les normes, on peut considérer le chat comme « guéri » la plupart du temps.


Suite de l’article,  se procurer le N°27 de Matou Chat

Version Téléchargeable >>>

Version papier >>>