LE PERSAN, un chat beauté de noble compagnie

Extrait de Matou Chat N° 5

Texte de Brigitte Bulard-Cordeau

Il brille dans sa robe longue, la plus longue qui soit chez nos chats de race. Fourrure souple et dense, fine et soyeuse, doublure chaude et somptueuse cousue de sous-poil… de quoi éblouir des milliers de fans ! Sa longue collerette coule jusque sur les pattes avant : le prince des chats protège son joli cœur.

Il a la tête ronde, un petit nez très court, des yeux si doux qu’il fait l’effet d’un ange. Lové sur le canapé, il arrête le temps, bienvenue au pays des bisounours. Rien qu’à l’apercevoir, Il nous met du baume au cœur. C’est bien connu,  le chat persan s’impose comme le chat d’intérieur par excellence. Mieux encore, il agit sur notre vie intérieure. Avec lui, savourons la paix, heureux et cachés, à nous laisser aller à lire Les Lettres persanes entre quatre murs. Pour le Persan, plus que pour tout autre chat, la maison est son royaume. Une longue vie tranquille est un trésor sans nom.

Posons les yeux sur Sa majesté féline. Ce chat ne rassemble à aucun autre. Il se distingue en étant l’unique poil long de la gent féline. Vous ne trouverez dans le classement des races (52 reconnues par le LOOF), qu’un seul Poil long, les autres étant réparties entre Poils mi-longs et Poils courts.

Et lorsqu’on parle de longueur, il faut compter large. La robe du Persan est longue sur tout le corps. Elle mesure 12 cm, et, à certains endroits, atteint jusqu’à 20 cm. Un record ! Sa collerette est de toute beauté. Elle orne sa poitrine, mais surpasse son rôle de collerette, puisqu’elle s’épanche sur le ventre et jusque sur les pattes. Résultat : on peut confondre cette collerette finement posée sur les pattes avant comme un fin jupon de soie. Comme il doit être bien dans ses poils ! Le Persan possède une confortable doublure. Son sous-poil le protège du froid (ce qui peut paraître superflu pour un « pilier » d’appartement).

Le nez au milieu de la figure

Sa fourrure se voit comme le nez au milieu de la figure et, son bout de nez, à proprement parler, ne saurait passer inaperçu. Il fait craquer ses fans. Il est presque aussi large que long. Le stop est bien marqué et profond. Il doit être placé entre les yeux, bien au milieu de la figure. Et cela ne s’arrête pas à la formule, c’est vraiment au millimètre près. Un nez de persan n’est jamais plus haut que la ligne supérieure des yeux, jamais plus bas que la ligne inférieure. Quant au museau, il est rond, large et plein, ce qui révèle une parfaite occlusion des mâchoires.

Tout est rond chez le Persan ! Quelle que soit la variété, le Persan doit avoir la tête ronde et massive. Son crâne a la forme d’un dôme. La face est ronde et l’expression douce. Rien de plus caractéristique que ses bonnes joues, larges et puissantes, aux pommettes proéminentes et pleines ! De profil, c’est la ligne droite : front, nez, menton sont alignés sur un même plan vertical. Une frimousse tout en douceur. C’est pourquoi on lui trouve un air angélique. Rien ne dépasse, rien ne surprend, rien n’agresse. C’est doux comme un doudou à caresser.

On parle de « sweet look » chez le Persan, ce n’est pas peu dire. Ronds, grands et bien espacés l’un de l’autre, avec une douceur angélique. Qui n’aimerait plonger dans ses yeux doux comme de la ouate ? Reposants, en même temps que revitalisants. Sa sérénité se ressent comme une force pour aller de l’avant. Le Persan a des yeux d’une couleur intense en accord avec celle de la robe.


Suite de l’article,  se procurer le N°5 de Matou Chat


Version papier >>>